Mercier et associes
 

marc held

 

Initié au design et à l’architecture dans une école d’ingénieur en Allemagne, Marc Held dessine ses premiers meubles en teck inspirés par Hans Wegner, puis se passionne pour les technologies nouvelles. En 1965, il ouvre une boutique l’Echoppe, rue de Seine, où il présente une sélection d’objets dessinés par des créateurs nordiques (Poul Kjaerholm, Sarpaneva, Torun...). Le lieu lui sert également de show-room personnel, sa déclinaison du siège à bascule, qui deviendra le fameux Culbuto (1970) est remarquée par Knoll qui l’édite. Held s’intéresse au plastique et aux techniques de moulage, ces meubles sont un temps édités par la société Créateurs et Industriels. Il met au point un mobilier de chambre à coucher en polyester moulé conçu pour le complexe touristique de Port-Barcarès (architecte Georges Candilis), présenté à Eurodomus à Milan. En 1970 son lit en plastique monobloc édité par Prisunic obtient un vif succès et remporte le prix de l’Esthétique industriel. Toujours en plastique, il élabore un modèle de « bureau paysagé », une cloison à hublot (1972) et une lampe intégrée au bureau, diffusés en petite série par Créateurs et Industriels. Parallèlement, l’agence qu’il a fondé, Archiform, dessine plusieurs pièces emblématiques: un service en porcelaine pour Coquet à Limoges (1970/73), des montres pour Lip (1975). L’agence travaille également à de nombreux aménagements intérieurs, notamment pour la station Avoriaz en 1969 (architectes Labro-Crzoni et Roques). Marc Held se passionne également pour l’architecture, il construit plusieurs maisons expérimentales à Gif-sur-Yvette, en Corse et en Grèce.