Mercier et associes
 

galerie steph simon

 

Ingénieur des Arts et Métiers, Steph Simon (1902-1982) devient l’agent commercial de l’Aluminium français; c’est dans ce contexte qu’il rencontre Jean Prouvé qui l’engage en 1949 pour diffuser son mobilier. En mars 1956 est inaugurée la galerie Steph Simon bd Saint-Germain, des modèles exclusifs de Jean Prouvé et Charlotte Perriand y sont présentés, des luminaires de Serge Mouille, de la vaisselle de Jean Luce, des vases cylindres de Georges Jouve, des grès des Pierlot et des tapisseries de Simone Prouvé. Plus tard, la galerie diffuse les luminaires en papier Akari d’Isamu Noguchi (1963), les tabourets de Sori Yanagi, les meubles de la marque italienne Techno (fauteuil P32, divan D70), quelques objets de Danese et de Braün. Le lieu meuble équipe aussi en 1959 la Maison du Brésil, puis meuble dans les années 60 les hôtels de la station des Arcs aménagés par Charlotte Perriand. Mais trop en avance pour une clientèle rare et élitiste, la galerie ferme ses portes en 1974.