Mercier et associes
 

mathieu matégot

 

Né en Hongrie, Mathieu Matégot étudie à l’Ecole des Beaux-arts de Budapest, puis débute une carrière de décorateur de théâtre. Il s’installe à Paris en 1931 et entre comme étalagiste aux Galeries Lafayette. Lors de sa captivité en Allemagne, il découvre le travail de la tôle perforée. Cette expérience le conduit, après son retour en France, à produire des meubles, luminaires et petits accessoires en « rigitulle » : lampes Satellite (1953), Bagdad (1954), ensemble Nagasaki (1954)…. Son mobilier fait l’objet de petites séries, notamment pour équiper le restaurant La Saladière situé avenue des Ternes à Paris (1954). A partir de 1952, il expose régulièrement dans les salons (SAD), il reçoit un diplôme d’honneur à l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958. A partir de 1959, Mathieu Matégot cesse d’éditer des meubles, il peut dès lors se consacrer entièrement à l’art qu’il a toujours aimé : la tapisserie. En 1990, une fondation Mathieu Matégot pour la tapisserie contemporaine est inaugurée à Bethesda, Maryland (USA).