Mercier et associes
 

claude parent & paul virilio

 

Paul Virilio, né en 1932 à Paris, est urbaniste, philosophe et professeur à l’Ecole spéciale d’architecture de Paris (1972-2001). Grand prix national de la Critique architecturale en 1987, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Bunker Archéologie (1975) et L’Espace critique (1984). Il collabore comme éditorialiste ou essayiste à de nombreux médias écrits et audiovisuels.

Claude Parent, né en 1923 à Neuilly, est architecte. Son activité débute en 1953, il collabore avec des artistes tels que André Bloc, Jean Tinguely, Yves Klein, Nicolas Schöffer et Agam. Grand prix national de l’architecture en 1979, il est l’auteur de nombreux bâtiments devenus des icônes architecturales : maison Dusch à Versailles (1963), , Eglise Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers (1966), la Maison de l’Iran à la Cité universitaire internationale (1968)…


De la rencontre de Paul Virilio avec Claude Parent naît en 1963 le groupe Architecture Principe. Cette collaboration dure jusqu’en 1968 et consacre la théorie de la « fonction de l’oblique ». Cette conquête du plan incliné se concrétise avec : le Pavillon français de la Biennale de Venise (1970), la Maison de la culture de Nevers (1971), d’Amiens (1973), de Chalon-sur-Saône (1974), l’appartement du peintre Bellaguet (1971) ou la maison de Parent à Neuilly (1974)…

La revue Architecture Principe composée de 9 numéros, parus de février à décembre 1966, prône une architecture radicale et dénonce la faillite des villes. De nombreux articles consacrent des projets utopiques, la fonction de l’oblique s’étend à l’échelle de la ville qui devient un vaste plan incliné, s’opposant à la verticalité des tours. Cette confrontation du corps au plan incliné change la perception de l’espace et le rapport à l’autre, l’homme participe alors à « une dynamique architecturale ».


Claude Parent