Mercier et associes
 

prisunic

 

En avril 1968, Prisunic lance le premier catalogue de meubles et accessoires contemporains pour la maison sur l’initiative de Francis Bruguière. L’environnement (tapis, textile, vaisselle empilable, luminaires…) est soigneusement étudié par la styliste Andrée Putman, puis Janine Roszé. Les catalogues en couleurs restituent des ambiances homogènes avec du mobilier et des accessoires mis en situation. Le but est de proposer un mobilier pratique, moderne accessible à toutes les bourses « Le beau au prix du laid » pour reprendre le slogan de Denise Fayolle. Chaque catalogue annuel, puis semestriel à partir de 1969, est confié à un designer invité : en 1969, Olivier Mourgue, Gae Aulenti, Marc Held, etc…L’aventure s’arrête en 1976 au catalogue n°15.